• FLOTTE CIT

               FLOTTE CIT

  • Intro

    Le CIT Un nouvel esprit de développement de Toulépleu. Certe nous sommes les initiateurs, mais aujourdh'ui nous sommes à une quarantaine de me membres. je lance un appel à tous les fils de la région afin de se joindre à nous. Le fonctionnement est facile et nous saurons vous expliquer long et en large. Notre objectif est de coopter 100 membres d'ici Décembre 2010. joignez nous à ces numéros: 05665544 07795754 Soyez les bienvenus!
  • PRESIDENT

        PRESIDENT

    • Album : Photos des membre du CIT
      <b>alfoto.jpg</b> <br />
  • Sondage

    Croyez vous au projet CIT dans l'avenir?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • CONTACTER LE BLOGGER

    Email: nioule4@gmail.com nioule@yahoo.com Contacts: 45326262 07795754
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

L’origine des différentes « tribus » Wé

Posté par citci le 10 juillet 2010

javascript:void()
L’analyse des données de la tradition orale relatives à l’implantation de chacun des groupements guérés et wobés sur le territoire actuel nous permet de distinguer trois groupes de populations :

les populations se disant « autochtones « , à ancêtres d’origine mythique (ciel, lune, air, terre, eau, feu) ;
les populations dont la provenance est liée à un courant migratoire à longue distance (migrations externes) et à ancêtres réels : populations originaires de l’Est ( » de derrière le Sassandra « ) ; populations originaires du Nord (savane et rive droite du Sassandra) ; populations originaires du Sud (Libéria) ;
les populations dont l’arrivée est liée à des courants migratoires internes ; courants migratoires du Nord vers le Sud ; courants migratoires du Sud vers le Nord.
1. Les noyaux « autochtones »

1) Les groupements se disant autochtones sont essentiellement constitués par les Wobé et les populations guéré entre Sassandra et Kô-Nzo :
- Wobé : ensemble de la confédération Gbéon, moins les Kouao ; ensemble de la confédération Zoho, moins les Saho ;
- Guéré : deux groupements Zibiao : Niaho et Goléo ; ensemble de la confédération Zagné, moins les Gbowon : trois groupements Zagna : Blaon, Tiètan, Tièmesson, plus un clan Bilou (Djibo) ; ensemble du groupement de guerre Zaha.

2. Les migrations à longue distance ou externes

a – Les populations originaires de l’Est : elles se répartissent en quatre grandes catégories :

- les populations Saho, d’origine niédéboua, présentes en pays wobé (confédérations Zoho et Baon) et en pays guéré (confédération Zagné, groupement Vallon-Djimahon.) ;

- les populations des groupements Daho-Doo et Gbao, d’origine niaboua ;

- les populations de la confédération Zérabaon et du groupement Boo, dont le point de départ serait constitué par la montagne Gnan (ou Gnahia). Située par les uns en pays niédéboua, par les autres beaucoup plus à l’Est ;

- les populations d’origine malinké (Séguéla) de la confédération Baon (Sémian, Koua et Blaon).

b – Les populations originaires du Nord : il s’agit essentiellement des Guéré de Toulépleu : Nidrou, Béhoua, Welao, que la tradition orale fait partir, pour les Nidrou et les Béhoua de la savane au Nord de l’actuel pays wobé, pour les Welao du Mont Nimba. Mention doit être faite ici également du micro-groupement des Zouagnon (pays wobé), d’origine toura.

c – Les populations originaires du Sud : deux groupes de populations revendiquent une origine libérienne :

- la confédération Zibiao, moins les groupements Niao et Goléo ;

- le clan Mao (Guéré de Toulépleu).

3. Les migrations internes
Ces migrations sont soit collectives soit individuelles : – collectives : du Nord vers le Sud : groupement Gbowon? de la confédération Zagné, parti du pays wobé, confédération Gbéon, groupement Gbéan ;

(d’après A. Schwartz)

Laisser un commentaire

 

Aerospace-Experts |
Maroc"Les RH en mouvement" |
Despre Fondurile Structural... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SERVIPRO
| Homework
| affairesapetitsprix